Les shampoings solides, pourquoi nous séduisent-ils ? Ou pas !

 

Ma vidéo YouTube sur les shampoings solides !

On en parle beaucoup depuis quelques années grâce à la tendance « zéro déchets », on en trouve sous différentes formes ( cœurs, barres de chocolat, cannelés, formes géométriques etc) , les shampoings solides sont devenus les chouchous des blogs beauté et Slow cosmétique.

Et pour cause, les shampoings solides sont une innovation cosmétique et écologique. En effet, un shampoing  solide remplace deux flacons du shampoing du commerce.

Pour rappel un flacon de shampoing du commerce contient essentiellement de l’eau avec un peu d’actifs et des tensioactifs ou des épaississants. Dans la cosmétique conventionnelle, on y retrouve encore des silicones, des actifs issus de la pétrochimie et des agents nettoyants, agressifs pour la peau. Tout cela ne sert à rien à part étouffer les cheveux.

 

Qu’est-ce qu’un shampoing solide exactement ?

Il existe plusieurs types de shampoings solides.

La première catégorie se sont des sh. solides sous forme de savon à froid souvent à base d’huile de coco saponifiée. Ces produits contiennent aussi des argiles nettoyantes de type rhassoul. Ce type de shampoing solide est un savon à froid ou à chaud amélioré et adapté aux cheveux.


Par exemple le sh. solide de « Oh loulou » ,qui est une marque belge, est un « savon – shampoing » saponifié à chaud. Dans ce cas, les artisans utilisent lors de la saponification des huiles et beurres végétaux biologiques qui supportent très bien les hautes températures.  D’ailleurs, je peux vous assurer qu’il s’agit bien d’un procédé de fabrication à la main de manière saine. Pour l’élaboration de ce shampoing, « Oh loulou » chauffe très peu les matières premières. Ensuite pour préserver les actifs plus sensibles, ils rajoutent les huiles essentielles et les poudres ayurvédiques à la fin.

Le désavantage, comme c’est un formule qui se rapproche du savon et bien il va falloir facilement un mois pour s’y adapter. Les premières fois, il se peut que l’on trouve que les cheveux sont poisseux. Au pire, si cela ne vous convient pas vous le garder comme un savon doux pour laver votre corps.

 

Deuxième catégorie, un peu plus cher car c’est une toute nouvelle formulation cosmétique.

Dans ce cas-ci, nous ne sommes pas en présence d’un savon un froid ( ou à chaud) on est sur un shampoing qui contient des tensioactifs solides dérivés de coco ou d’autres végétaux qui font en sorte que le shampoing solide mousse d’avantage et en douceur. Dans cette formule il n’y a pas de savon. Les tensioactifs utilisés  rappellent les shampoings qu’on utilisait au préalable.

 

Indigène, une marque artisanale belge, est un bon exemple de shampoing solide. Ils ajoutent des poudres d’ortie, du rhassoul et des huiles essentielles qui viennent renforcer et purifier le cuir chevelu. C’est un de mes premiers shampoings solides. ;-)

Ensuite nous retrouvons aussi les shampoings très connus dans la « blogosphère » Lamazuna qui sont aussi une parfaite illustration de ces nouveaux produits qui lavent les cheveux sans savon.

Un tensioactif ? C’est quoi ?

Ils permettent de mélanger la phase aqueuse (l’eau) du produit, et la phase huileuse! Avec cela, le produit a tout de suite un meilleur aspect. En cosmétologie les produits d’aspect plus ou moins homogène peuvent contenir des tensioactifs : shampoings, crèmes, gels

Les buts des tensioactifs. : détergents, moussant, émulsifiants stabilisateurs.

Il existe plusieurs types de tensioactifs. Certains seront plus doux que d’autres. Je vous invite à lire ce dossier pour en savoir davantage.

 

 

  • Ecologique

Comme mentionné plus haut, les shampoings solides ne contiennent pas d’eau dans leur formulation. En passant au shampoing solide, vous économisez d’abord l’eau nécessaire à la fabrication de la bouteille en plastique. En effet, pour produire 500 grammes de plastique, il faut 83 litres d’eau. Ensuite, vous économisez aussi l’eau que contient votre shampoing. Il y a environ 80% d’eau dans un shampoing en bouteille. C’est énorme n’est-ce pas ?

  • Économique

Un shampoing solide remplace toujours au minimum deux flacons de shampoing liquide.

  • Pratique

Son petit format vous facilite le voyage, en effet il prend peu de place dans votre valise et ne subit pas la règle des 100ml à la douane.

  • Le shampoing solide est biodégradable et possède une faible empreinte carbone

J’ajoute que le shampoing solide a une plus faible empreinte carbone. Et oui !  Il est plus petit et plus léger. Par conséquent on peut en transporter plus à la fois et utiliser moins d’énergie.

Ensuite la composition des shampoings solides bio sont 100% naturelle. Vous pouvez même vous laver les cheveux dans la mer ou dans une rivière vous ne ferez aucun mal aux animaux marins !

 

  •  Les cheveux poisseux et extra secs

Il faudra une phase d’adaptation de 1 mois et l’utilisation de plusieurs différents shampoings solides  pour trouver LA bonne routine. D’ailleurs, je conseille de vous trouver 3 bons shampoings solides et les alterner afin d’obtenir un meilleur résultat.

Pour être tout à fait honnête, cette phase d’adaptation m’a fait de nombreuses fois abandonner l’utilisation quotidienne des shampoings solides. J’ai mis longtemps à trouver une routine naturelle pour mes cheveux fins et bouclés. Qui plus est, j’ai trois poils sur le cailloux. Cela demande une dextérité et un bon savoir-faire pour obtenir le bon volume souhaité et le gainage parfait.

  • Allergies et sensibilité du cuir chevelu

Il est tout simplement possible que les shampoings solides ne vous conviennent pas. Les tensioactifs, qu’ils soient considérés comme « doux » ou pas peuvent sur du long terme sensibiliser votre cuir chevelu. Les tensioactifs sont issus de la chimie et peuvent être d’origines synthétiques ou végétales.

 

Mes astuces pour ne pas abandonner les shampoings solides
  • L’hydratation : appliquez régulièrement des masques ou des soins hydratants sur vos cheveux à base de gel d’aloé vera avant shampoing.
  • Faire deux shampoings : lavez uniquement le cuir chevelu au premier lavage. Ensuite rincez et lavez-vous une seconde fois sans trop insister sur les pointes. Laissez poser le shampoings 3 min afin de bénéficier des actifs des poudres de plantes présentent dans l’élaboration de sh. solides
  • Terminez par un jet d’eau froide sur vos longueurs pour refermer les écailles des cheveux.
  • Lorsque vous avez le temps, terminez par un vinaigre de rinçage. Il s’agit de mettre une cuillère à soupe de vinaigre de cidre bio dans un litre d’eau et de procéder au rinçage final avec le mélange
  • Pour éviter une sensibilisation, si toutefois vous avez la peau délicate, alternez un shampoing liquide avec un sh. solide.

 

Conclusion

Les shampoings solides sont réellement une bonne alternative pour tendre vers une salle de bains « zéro déchets ». Sachez que je ne suis pas totalement « zéro déchet ».  Je compte toujours garder mon shampoing bio que j’adore : « Herbes et racines » qui est conditionné dans une bouteille. En revanche, je souhaite à nouveau faire de la place aux shampoings solides dans ma salle de bains.

Cet article n’est pas rédigé dans le but de vous culpabiliser mais bien de vous guider dans l’utilisation des shampoings solides si ceux-ci vous séduisent.

Il est aussi possible que les shampoings solides ne vous conviennent pas. Le but ici, c’est d’essayer et c’est déjà très bien. ;-)

Belle découverte les piments !